CHEO Logo
Decrease Text SizeIncrease Text SizeFacebookTwitterYoutube

Banner

image decoratif

 
retour az

Les troubles d’apprentissage

pdfCliquez ici pour télécharger une copie de notre feuillet d’information sur le deuil en format PDF

Qu’est-ce qu’un trouble d’apprentissage?

Un trouble d’apprentissage (TA) est un type de difficulté à apprendre. Il se produit quand une personne avec des capacités de réflexion ou de raisonnement moyennes, ou supérieures à la moyenne, a un problème à acquérir certaines aptitudes. Un trouble d’apprentissage :

  • est une difficulté spécifique dans un domaine précis (par exemple, les mathématiques, la lecture);
  • peut varier de léger à sévère;
  • n’est pas une déficience intellectuelle (appelé retard mental par le passé). La défi­cience intellectuelle cause des problèmes d’apprentissage dans bien des domaines.

Si mon enfant a de la difficulté à apprendre, cela veut-il dire qu’il a un trouble d’apprentissage?

C’est possible, mais pas forcément. De nombreux facteurs peuvent être la cause des problèmes d’apprentissage, tels que :

  • des troubles d’apprentissage;
  • de faibles aptitudes intellectuelles (problèmes de réflexion et de raisonnement sur de nombreux plans);
  • le stress associé à des problèmes émotionnels ou comportementaux.

Types de troubles d’apprentissage

Aptitudes aux études

Les enfants et adolescents atteints de troubles d’apprentissage scolaire peuvent avoir des problèmes en :

  • Lecture : phonétique, reconnaissance des mots ou compréhension d’un texte imprimé.
  • Écriture : orthographe, formation des phrases, grammaire, utilisation de la ponctuation, expression des idées par écrit.
  • Mathématiques : raisonnement, operations mathématiques comme l’addition, la soustraction, la multiplication et la division.

Organisation et concentration

Ces « fonctions exécutives » nous permettent de planifier, de prévoir et d’être attentifs. Des difficultés dans ces domaines peuvent avoir un grand impact sur notre apprentissage et sur notre façon de gérer notre vie quotidienne. Certains élèves ayant des troubles d’apprentissage de cet ordre peuvent avoir de la difficulté à organiser leur emploi du temps, terminer leurs devoirs, se rappeler les examens et les travaux à faire prochainement. Certains élèves peuvent même égarer fréquemment leurs devoirs scolaires, des livres, des vêtements ou des boîtes à lunch.

Certaines personnes considèrent le THADA (trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention) comme un trouble d’apprentissage, parce que le THADA affecte ces « fonctions exécutives ». La plupart des professionnels et des conseils scolaires ne considèrent pas le THADA comme un trouble d’apprentissage.

 

Un mot sur les aptitudes sociales...

Apprendre à travailler et à jouer avec les autres est une aptitude importante. Les enfants et les adolescents qui ont des difficultés à interpréter les indices sociaux, les expressions faciales et le langage corporel peuvent avoir des difficul­tés à se faire des amis et à s’entendre avec les autres à l’école. Ces difficultés sociales ne font pas partie des troubles d’apprentissage. Mais les enfants qui les vivent peuvent bénéficier des programmes d’enseignement qui incluent des activités de renforcement des habiletés sociales.

Qu’est-ce qui cause les troubles d’apprentissage?

La plupart des troubles d’apprentissage sont présents dès la naissance et résultent de la façon dont le cerveau de l’enfant se développe. Un enfant peut aussi développer un trouble d’apprentissage après une lésion cérébrale ou un autre problème touchant le cerveau (comme l’épilepsie). Les troubles d’apprentissage ne sont pas dus à l’incompétence parentale, à la pauvreté ou au manque de motivation de l’enfant (bien que ces facteurs puissent véritablement affecter l’apprentissage). Il n’y a pas de « remède » pour les troubles d’apprentissage, et ils ne disparaissent pas avec l’âge. Cependant, avec du soutien, les enfants et les adolescents peuvent apprendre à gérer efficacement les TD dans leur vie quotidienne.

Les troubles d’apprentissage sont-ils fréquents?

Selon Statistiques Canada (2006), environ 3,2 % des enfants canadiens ont un trouble d’apprentissage. Cela représente environ un enfant sur 31 au Canada, soit à peu près un élève par classe.

L’impact des troubles d’apprentissage

Les troubles d’apprentissage peuvent avoir de lourdes conséquences dans la vie d’un enfant, car tant de choses dépendent de l’apprentissage dans la vie d’un enfant, que ce soit à la maison, à l’école ou avec ses camarades. Le plus grand impact est toutefois à l’école. Les enfants et les adolescents ayant des difficultés de lecture et d’écriture auront besoin de soutien dans des matières telles que l’histoire, la géographie, les sciences et les arts du langage.

Un trouble d’apprentissage peut être encore plus évident quand les enseignants et enseignantes utilisent des methods qui rendent l’apprentissage encore plus difficile pour les enfants ou les adolescents. Par exemple :

  • L’enseignement par expression orale ou l’enseignement magistral, sans supports visuels (comme les diagrammes ou le texte écrit), peut rendre difficile l’apprentissage pour les élèves qui sont des apprenants « visuels ».
  • Les élèves souffrant de troubles en écriture éprouveront des difficultés dans les classes où l’accent est mis sur l’écriture.

La technologie axée sur le partage des idées a eu de grands avantages pour certains élèves. Il existe maintenant des logiciels capables de :

  • « lire » le texte à haute voix. L’élève peut ainsi se concentrer sur le sens de l’information, au lieu de s’efforcer à identifier les mots ou les prononcer.
  • convertir un discours en texte écrit. Là encore, l’élève peut se concentrer sur ce qu’il veut exprimer, au lieu de se battre avec l’orthographe et de tenter de formuler une phrase qui a du sens.

La bonne nouvelle

Un environnement adapté peut réellement améliorer le potentiel d’apprentissage des enfants et des adolescents atteints d’un TA. Certaines personnes croient que le problème principal réside dans notre système d’éducation où l’enseignement se fait d’une seule manière, compliquant les choses pour l’enfant ou l’adolescent qui apprend d’autres façons. L’impact d’un trouble d’apprentissage dépend aussi de l’enfant et de la fréquence, dans sa vie, du mode d’apprentissage inadapté à lui.

Les enfants et les adolescents atteints d’un trouble d’apprentissage qui affecte la lecture et l’écriture peuvent très bien réussir dans d’autres matières comme les mathématiques, la physique, le sport, la musique, la danse, le design ou la construction. Par ailleurs, les enfants et les adolescents ayant des troubles qui affectent les aptitudes en mathématiques peuvent être habiles dans des matières mettant en jeu la lecture et l’écriture.

Problèmes fréquemment associés aux troubles d’apprentissages

Les enfants et les adolescents atteints de troubles d’apprentissage peuvent aussi avoir des problèmes sur les plans suivants :

  • Capacité d’attention. De nombreux enfants ayant des troubles d’apprentissage sont atteints du trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (THADA), rendant ainsi difficiles la concentration et l’attention;
  • Humeur, anxiété et comportement. Les troubles d’apprentissage peuvent rendre plus difficile le fait d’aller à l’école et d’apprendre. Ils peuvent aussi affecter les relations sociales. Ces situations stressantes peuvent affecter l’humeur, ainsi que provoquer de l’anxiété et des problèmes de comportement. L’inverse est aussi vrai : les problèmes
    d’humeur, d’anxiété et de comportement affectent aussi l’apprentissage;
  • Écoute et expression orale (qui peuvent faire partie d’un trouble de communication);
  • Motricité fine et globale. Peut inclure des difficultés à marcher, courir, lancer une balle ou faire du sport, mais aussi des difficultés à écrire, dessiner ou exécuter d’autres mouvements manuels.

Comment savoir si mon enfant a un trouble d’apprentissage?

Les élèves qui ont des troubles d’apprentissage peuvent :

  • Avoir de mauvaises notes dans une seule discipline. Par exemple, un élève qui réussit bien dans toutes les matières, mais qui a des problèmes en mathématiques.
  • Travailler très fort (plus que la plupart des élèves) pour obtenir des notes de passage. Par exemple, un élève qui a généralement des B mais qui doit travailler très fort pour avoir la note de passage dans les arts du langage.

Que faire si je pense que mon enfant a un trouble d’apprentissage?

  • Examen d’audition et de vision. Les problèmes d’audition ou de vision peuvent avoir un grand impact sur l’apprentissage. Emmenez votre enfant chez votre médecin de famille ou pédiatre. Vous pouvez aussi l’emmener voir un optométriste pour un examen de la vue.
  • Faites part de vos préoccupations à l’école. Les conseils scolaires ont des psychologues qui peuvent évaluer votre enfant (évaluation psychoéducative).
    Après des tests détaillés pour savoir comment votre enfant apprend, un psychologue peut ensuite déterminer si votre enfant a un trouble d’apprentissage ou non. Les listes d’attente pour cette évaluation peuvent être longues. Certains parents préfèrent payer pour faire évaluer leur enfant par un psychologue en pratique privée.
  • Si votre enfant parle deux langues (par exemple, le français et l’anglais), essayez de trouver un psychologue qui parle les deux langues. Il se peut que votre enfant ait un trouble d’apprentissage dans sa langue seconde.

Comment élever un enfant ou adolescent ayant un trouble d’apprentissage

  • Ajustez vos attentes quant aux capacités de votre enfant ou adolescent. Les enfants et les adolescents sont performants, s’ils en sont capables. S’ils ne le sont pas, c’est peut-être à cause du trouble d’apprentissage qui les empêche de répondre aux attentes des parents.
  • Soyez patient le plus possible. Le TA est un problème de « connexion » du cerveau, ce n’est pas la faute de votre enfant.
  • Remarquez et encouragez les forces, les centres d’intérêt et les aptitudes de votre enfant. Aidez votre enfant ou adolescent à découvrir des occasions de bien faire les choses. Vous pouvez aussi utiliser les centres d’intérêt de votre enfant pour l’aider à l’école. Par exemple, si votre enfant a des difficultés en lecture, mais adore le hockey, les livres sur le hockey peuvent l’aider à travailler ses aptitudes en lecture.
  • Mettez l’accent sur l’effort et le processus, plutôt que sur les notes ou le « résultat ». « Wow, tu as fait tellement d’effort dans ce projet! » « J’aime ton choix de couleurs! » « Je suis fier que tu aies travaillé si fort » « Pense à tout ce que tu as accompli pour y arriver! » « Je sais que cela n’a pas été facile, mais tu as fait un excellent travail en persévérant! »
  • Diminuez la charge de travail. Certains élèves du secondaire peuvent avoir un meilleur rendement à l’école, si la charge de cours est réduite. Le fait de terminer ses études un peu plus tard n’est pas un problème; bien des élèves du secondaire prennent une année de plus pour différentes raisons. Le plus important, c’est d’avoir un diplôme, et non pas le temps que cela prend pour l’avoir.
  • Évitez que votre enfant soit « caractérisé » par son trouble d’apprentissage. Rappelez-vous (et votre enfant aussi) de ses points forts et de ses centres d’intérêt.
  • Partagez votre expérience. Si vous avez un trouble d’apprentissage, partagez votre expérience et vos strategies d’adaptation. Personne ne comprendra mieux ce que vit votre enfant que la personne qui a vécu la même chose.
  • Encouragez les jeunes à utiliser les supports disponibles. Les collèges et les universités ont divers programmes d’aide pour les étudiants atteints de troubles d’apprentissage. Au début des études collégiales ou universitaires, ils doivent présenter un rapport confirmant le diagnostic du TA, ainsi que les résultats de leur évaluation psychoéducative (des deux dernières années). Les étudiants peuvent avoir les accommodements dont ils ont besoin en classe, pour les devoirs et les examens.

Comment aider un enfant ou adolescent ayant un trouble d’apprentissage

Il y a plusieurs façons de faciliter l’apprentissage aux enfants ou adolescents atteints de TA :

Divisez les grandes tâches en plus petites.

Enseignez des compétences spécifiques. Les enfants et adolescents peuvent avoir besoin d’apprendre à organizer leur emploi du temps, à utiliser un agenda ou à suivre un horaire.

Accommoder l’élève. Adaptez le milieu d’apprentissage de manière à le rendre plus facile, par exemple :

  • Développer un plan d’enseignement individualisé (PEI) qui est fondé sur les besoins et les forces de l’élève. Demandez à l’enseignant ou l’enseignante si un PEI est possible;
  • Offrir une période ressource à l’école secondaire, afin que les élèves aient ainsi plus de temps pour terminer leur travail scolaire;
  • Attribuer des places particulières en classe;
  • Préparer des devoirs qui correspondent aux capacités de l’élève;
  • Modifier les examens (par exemple, les examens oraux au lieu d’examens écrits).

Exemples d’accommodements pour les élèves atteints de dysgraphie (trouble d’écriture) :

  • Donner des documents écrits aux élèves atteints de troubles d’écriture;
  • Permettre aux élèves de taper les notes et les devoirs;
  • Donner du temps additionnel pour les examens et les devoirs.

Des accommodements pour les élèves atteints de dysorthographie (problèmes d’orthographe) :

  • Permettre l’utilisation des correcteurs orthographiques, des dictionnaires
    électroniques.

Stratégies d’enseignement « compensatoire ». Enseignez aux élèves à utiliser leurs points forts en apprentissagepour « contourner » leur trouble d’apprentissage. Par exemple :

  • Permettre aux élèves qui apprennent bien en écoutant (élèves auditifs) de parler à haute voix pour organiser leurs idées.
  • Utiliser des dessins, des diagrammes ou des démonstrations pour expliquer des choses aux élèves qui apprennent mieux en regardant (élèves visuels).

Enseigner aux enfants à s’exprimer oralement (autopromotion). Enseignez aux élèves comment expliquer auxautres leurs besoins particuliers d’apprentissage et comment demander du soutien et des accommodements appropriés.

Travailler de concert avec l’école de votre enfant

Commencez par vous assurer qu’il y a une copie de l’évaluation psychoéducative dans le dossier scolaire de votre enfant. Les dossiers scolaires de l’Ontario (DSO) sont conservés au secrétariat de l’école. Au début de chaque année scolaire, demandez aux enseignants et enseignantes de lire ce rapport. http://www.cheo.on.ca/

Parlez du trouble d’apprentissage de votre enfant ou adolescent avec les enseignants et enseignantes.

Travaillez ensemble pour arriver à un accord commun sur :

  • le problème exact (diagnostic);
  • l’aide et le soutien nécessaires;
  • où votre enfant ou adolescent recevra de l’aide.

CIPR (Comité d’identification, de placement et de révision)

Une fois qu’un trouble d’apprentissage est diagnostiqué chez votre enfant, l’école organise généralement une réunion du CIPR. Les parents peuvent aussi demander une rencontre. Une fois que vous avez fait la demande, l’école a 30 jours pour répondre.

La réunion du CIPR inclues :

  • le directeur ou le directeur adjoint de l’école;
  • l’enseignant ou l’enseignante de votre enfant;
  • l’enseignant o.u l’enseignante ressource;
  • les parents

Durant la réunion du CIPR, les membres examineront les résultats de l’évaluation et tous les autres rapports. Ils discuteront des préoccupations et décideront si votre enfant ou adolescent devrait formellement être considéré comme élève ayant des besoins d’apprentissage exceptionnels. Le ou la psychologue qui a fait l’évaluation de votre enfant et établi le diagnostic peut vous guider et vous conseiller tout au long de ce processus.

Une fois que le CIPR est d’accord que votre enfant ou adolescent a des besoins d’apprentissage exceptionnels, ce groupe se réunira une fois par an. Durant ces réunions, le CIPR réévaluera le progrès de l’élève et décidera si l’aide à l’apprentissage lui est bénéfique ou non. Veillez à assister à toutes ces réunions. Ces réunions annuelles vous donnent l’occasion de plaider la cause de votre enfant. Elles vous permettront de comprendre comment le personnel décide quelles sont les supports que recevra votre enfant, et si votre enfant continuera à en bénéficier.

PEI (Plan d’enseignement individualisé)

Les enseignants et enseignantes élaborent ces plans pour les élèves qui ont besoin d’une aide additionnelle ou d’accommodements en classe. Les PEI sont élaborés pour :

  • tous les élèves qui ont été officiellement identifiés par le CIPR;
  • les élèves qui ont des difficultés à l’école, mais qui n’ont pas reçu le diagnostic de trouble d’apprentissage.

Les PEI sont obligatoires seulement s’ils ont été élaborés après la réunion d’un CIPR. Cela veut dire que les PEI élaborés sans le processus du CIPR peuvent être modifiés ou annulés s’il y a des changements au budget scolaire.Les PEI peuvent comprendre des accommodements (comme mentionné précédemment) ou des modifications au contenu du programme scolaire, si les élèves ne peuvent pas réussir leur niveau scolaire actuel. Par exemple, dans le Conseil scolaire du district Ottawa-Carlton (CSDOC) en Ontario (Canada), les principaux niveaux de soutien scolaire sont :

Classe régulière dotée d’un programme modifié :  l’élève demeure en classe régulière, mais l’enseignant ou l’enseignante apporte des changements aux attentes de l’école concernant cet élève;

Classe régulière avec enseignant(e)-ressource : l’élève peut quitter la classe régulière pour aller dans une autre salle où un(e) enseignant(e)-ressource peut lui fournir une aide supplémentaire;

Centre d’éducation de l’enfance en difficulté : l’élève passe toute la journée ou une partie de la journée dans une petite classe d’éducation spécialisée;

Programmes du système scolaire : l’élève passe son temps dans une petite classe d’éducation spécialisée, souvent dans une école différente.

Mon enfant doit-il répéter une année ou passer à la classe supérieure avec un programme modifié?

 

Dans la majorité des cas, apprendre la même matière une deuxième fois (même avec du soutien) n’aide pas beaucoup. Le trouble d’apprentissage sera toujours présent. La recherche suggère que le fait de répéter une année n’aide pas vraiment les élèves, et a des conséquences négatives sur l’estime de soi. Il est préférable de fournir des accommodements efficaces qui permettent aux élèves d’être avec leurs camarades.

Impliquez-vous
Liens rapides

Programmes et info santé
magnifying glass

abcefg hijklmnopqrst uvwxyz