CHEO Logo
Decrease Text SizeIncrease Text SizeFacebookTwitterYoutubeInstagramLinkedIn

Banner

image decoratif

Insertion chirurgicale d'un drain pour l'hydrocéphalie

 Cliquez ici pour télécharger cette information en format PDF.

Ce qu'il fait savoir: Insertion chirurgicale d'un drain

L’état de certains enfants atteints d’hydrocéphalie nécessite l’installation d’une dérivation. Il arrive également que celle-ci doive être réparée ou remplacée. Nous espérons que le présent feuillet de renseignements répondra à vos questions et vous informera adéquatement.

Qu’est-ce qu’une dérivation?

Elle consiste à poser un drain (tube) pour évacuer un liquide d’une partie du corps à une autre, où il sera réabsorbé.

Il existe 4 types de dérivations différentes :

  1. Le drain ventriculopéritonéale (V-P) Il permet d’acheminer le liquide céphalorachidien (LCR) des ventricules vers la cavité péritonéale (l’espace à l’intérieur du péritoine, la membrane qui enveloppe l’estomac et l’intestin).

La dérivation V-P comporte trois éléments :

  • Un cathéter proximal : partie du tube introduite directement dans le ventricule (cavité où circule le LCR) du cerveau;
  • Une valve fixée à l’extrémité du cathéter proximal. En assurant l’écoulement du LCR dans un seul sens, cette valve permet de maintenir une quantité normale de LCR dans le ventricule;
  • Un cathéter distal constitue la partie terminale de la dérivation. Il passe sous la peau dans la région du cou et de la poitrine et aboutit dans le péritoine. Sa longueur tient compte de la croissance de l’enfant.
  1. Le drain lombo-péritonéale (L-P) Le drain évacue le LCR de l’espace sous-arachnoïdien (entourant la moelle épinière) vers l’abdomen.
  2. Le drain ventriculo -auriculaire (V-A) Le drain évacue le liquide du ventricule vers l’oreillette droite du coeur.
  3. Le drain ventriculo-pleurale (V-Pleurale) Le drain évacue le liquide du ventricule vers la plèvre (enveloppe des poumons).

Avant l’opération

Certains examens parmi les suivants seront peut-être requis :

Tomodensitométrie : visualisation du liquide dans les ventricules du cerveau à l’aide d’un appareil à rayons X en forme de beigne;

Échographie du cerveau (bébé uniquement) : ondes sonores permettant d’évaluer la quantité de liquide dans les ventricules;

Imagerie par résonance magnétique (IRM) : des ondes de radiofréquence et un champ magnétique (créé par un gros aimant) permettent d’obtenir une image détaillée du cerveau;

Vérification du shunt : série de radiographies du tube de la dérivation qui vise à vérifier sa position, son branchement et son état;

Shunt-o-gramme : examen d’imagerie nucléaire réalisé à l’aide d’un indicateur qui permet d’observer le déplacement du LCR à l’intérieur de la dérivation. Le radiologue injectera une petite quantité d’un indicateur radioactif dans la valve de la dérivation à l’aide d’une aiguille stérile. Les images sont acquises pendant que le liquide passe dans la dérivation.

Analyses sanguines : Tous les enfants doivent subir des analyses sanguines avant leur intervention chirurgicale.

Votre enfant et vous rencontrerez l’anesthésiologiste, le médecin qui se charge d’anesthésier (endormir) votre enfant durant l’intervention.

Quelle est la durée de l’intervention?

En général, l’implantation chirurgicale d’une dérivation dure environ 2 heures, parfois plus longtemps.

Après l’intervention :

  • Votre enfant sera conduit à l’Unité des soins postanesthésie (USPA) jusqu’à son réveil;
  • Le personnel infirmier de l’USPA vous préviendra lorsque vous pourrez voir votre enfant.

Après l’opération

  • Hospitalisation : Votre enfant demeurera hospitalisé de 1 à 3 jours après l’opération (parfois plus longtemps). Votre médecin vous dira à quel moment votre enfant pourra rentrer à la maison.
  • Signes vitaux : Votre infirmière réveillera régulièrement votre enfant pour mesurer ses signes vitaux et vérifier la contraction de ses pupilles.
  • Incisions et pansements : Votre enfant recevra des points de suture, des agrafes ou des points fondants sous la peau, lesquels se dissoudront spontanément. L’incision sera recouverte d’un pansement sec;

Si votre enfant a subi une dérivation V-P, vous apercevrez de petites incisions au niveau de sa tête, de son abdomen ou parfois de son cou;

Si votre enfant a subi une dérivation L-P, les incisions seront visibles au niveau du dos et de l’abdomen.

  • Nourriture et boissons : À son réveil, votre enfant pourra recommencer à boire et à manger normalement. Il commencera par prendre de petites gorgées d’eau ou sucer de petits glaçons. L’infirmière aidera votre enfant à graduellement reprendre ses habitudes alimentaires.
  • Intraveineuse (IV) : Lorsque votre enfant recommencera à boire normalement et que l’administration de médicaments par voie IV sera terminée, on lui elèvera son IV.
  • Activités : Votre médecin vous indiquera dans quelle mesure votre enfant pourra reprendre ses activités. Habituellement, les enfants reprennent des activités normales peu exigeantes après quelques jours.
  • Examens : Généralement, une tomodensitométrie ou IRM du cerveau et un examen de la dérivation sont réalisés le lendemain de l’opération.
  • Visites de suivi : Nous vous donnerons un rendez-vous de suivi pour retirer les points ou les agrafes de votre enfant 6 à 10 jours après l’opération.

Prendre soin de votre enfant à la maison

  • Confort : Si votre enfant ressent de la douleur, donnez-lui de l’acétaminophène (Tylenol® ou Tempra®) toutes les 4 heures pendant 1 à 3 jours. Il est important de respecter ces directives.
  • Pansements secs et propres. Évitez de mouiller les incisions jusqu’à 2 jours après le retrait des points ou des agrafes.
  • Onguent antibiotique. Après le retrait des points ou des agrafes, appliquez un onguent antibiotique 3 fois par jour pendant 1 ou 2 jours.
  • Activités peu exigeantes. Les activités de ce type sont préférables. Demandez à votre médecin de vous indiquer à quel moment votre enfant peut reprendre ses activités normales.
  • Présentez-vous au Service des urgences si l’incision de votre enfant :
    • Laisse échapper du pus, ou un liquide clair ou teinté de sang;
    • Est enflée ou ne cicatrise pas bien;
    • Se rouvre.

Le suivi à long terme

Rendez-vous et examens réguliers : Votre médecin vous donnera des rendez-vous pour vérifier le shunt. Certains examens sont possibles (TDM, IRM ou examen du drain) pour surveiller son bon fonctionnement.

Évitez les sports de contact. Encouragez votre enfant à demeurer le plus actif possible avec les cours d’éducation physique et les autres activités physiques. Évitez les sports de contact, pour prévenir les blessures à la tête et les dommages au drain.

Évitez la constipation. Les selles dures peuvent nuire au drainage de la dérivation. Donnez beaucoup de liquide, de fruits, de légumes et de fibres à votre enfant. En cas de constipation, parlez-en à votre médecin de famille.

Soins dentaires de base (le nettoyage et les obturations) : Si votre enfant a un drain V-A (drains partant du coeur), il devra prendre des antibiotiques avant des soins dentaires pour éviter les infections du coeur. Consultez votre médecin pour connaître ses directives (des antibiotiques ne sont pas nécessaires pour les enfants avec un drain L-P, V-P ni V-pleurale).

Comment savoir si la dérivation de mon enfant est défectueuse?

Les drains fonctionnent mal en cas d’interruption du débit du LCR ou de bris au niveau du tube. Il se peut que le drain présente un problème si votre enfant :

  • A la fontanelle bombée (saillie au niveau de la partie molle située au sommet du crâne de votre bébé);
  • Vomit;
  • Est plus « difficile » ou irritable que d’habitude;
  • Semble confus;
  • N’arrive pas à diriger son regard vers le haut (yeux en « coucher de soleil »);
  • Est très somnolent;
  • Se plaint de maux de tête;
  • A un appétit ou un comportement inhabituel;
  • Ne réussit pas bien à l’école;
  • A une crise convulsive;
  • Fait de la fièvre au cours des 6 mois suivant l’opération;
  • Présente une enflure ou une rougeur le long du parcours du drain;
  • Se plaint de douleurs au cou. 

Si vous avez l’impression que le shunt ne fonctionne pas :

  • Présentez-vous au Service des urgences;
  • N’appuyez pas sur la valve de le shunt, à moins que votre médecin vous le conseille.

Plus info?

Sites web: (anglais seulment) Spina Bifida and Hydrocephalus

Ontario http://www.sbhao.on.ca/

Canada http://www.sbhac.ca/ 

Impliquez-vous
Liens rapides

Programmes et info santé
magnifying glass

Letter aLetter bLetter cLetter eLetter fLetter g Letter hLetter iLetter jLetter kLetter lLetter mLetter nLetter oLetter pLetter qLetter rLetter sLetter t Letter uLetter vLetter wLetter xLetter yLetter z
 
Zoomed image Close