CHEO Logo
Decrease Text SizeIncrease Text SizeFacebookTwitterYoutubeInstagramLinkedIn

Banner
image decoratif

L'asthme

Les médicaments pour l’asthme (préventifs)

Cette section fournit des informations sur les médicaments préventifs utilisés dans le traitement de l’asthme.

N.B. : Tous les médicaments ont un nom commercial et un nom chimique. Les produits génériques utilisent souvent le nom chimique. À ce site, on donne entre parenthèses les noms chimiques des médicaments.

Avertissement : On n’a pas tenté de dresser la liste complète de tous les médicaments pour l’asthme. En général on a donné la préférence aux préparations utilisées plus couramment dans la région d’Ottawa.

Parlez-moi davantage des médicaments préventifs

Il existe deux types de médicaments préventifs (ou anti-inflammatoires) pour l’asthme. Ce sont les médicaments préventifs de type stéroïdien et les médicaments préventifs de type non stéroïdien.

Les médicaments préventifs de type stéroïde

Les stéroïdes agissent directement sur les cellules inflammatoires qui causent la réaction asthmatique dans les poumons. Ce sont les plus efficaces, de manière consistante, parmi les médicaments préventifs utilisés pour traiter l’asthme. Les médicaments stéroïdiens utilisés dans le traitement de l’asthme sont différents des stéroïdes anaboliques utilisés à mauvais escient par les athlètes, par exemple aux Jeux Olympiques. Les médicaments stéroïdiens utilisés pour la prévention à long terme des crises d’asthme sont presque toujours donnés par inhalateur. Pendant les crises d’asthme, les stéroïdes donnés sous forme de pilule ou de liquide sont utilisés par de nombreux médecins pour prévenir l’aggravation d’une crise grave. Il arrive à l’occasion que des personnes ayant un asthme très grave doivent prendre régulièrement un stéroïde par voie orale (pilule ou sirop).

Les stéroïdes inhalés

Les stéroïdes inhalés sont conçus pour aller directement là où on en a besoin (aux poumons), une quantité extrêmement petite du médicament atteignant les autres parties du corps. Ainsi, les stéroïdes inhalés sont un type de médicaments de type préventif extrêmement efficace tout en réduisant grandement le risque d’effets secondaires de type stéroïdien. Les stéroïdes inhalés sont utilisés pour prévenir les crises d’asthme et améliorer la maîtrise générale de l’asthme. Comme les stéroïdes inhalés prennent généralement une à six semaines pour commencer à avoir de l’effet, ils donnent généralement de meilleurs résultats quand on les prend sur une base régulière, à long terme, pendant une saison à la fois (ou plus longtemps). Ceci veut aussi dire que si votre enfant commence à prendre un stéroïde inhalé et ne se sent pas mieux après quelques semaines, vous ne devriez pas vous sentir découragé. évidemment, si pendant cette période, l’état de votre enfant s’aggrave, vous devrez avertir votre médecin. Certains médecins recommandent de doubler ou de tripler la dose de stéroïdes inhalés quand les symptômes de l’asthme ou le débit de pointe montre des signes d’aggravation progressive. Cependant, pendant une grave crise d’asthme, on recommande les stéroïdes oraux pour prévenir l’aggravation de la crise. Certains médecins recommandent de doubler ou de tripler la dose de stéroïdes inhalés quand les symptômes de l’asthme ou le débit de pointe montre des signes d’aggravation progressive. Cependant, pendant une grave crise d’asthme, on recommande les stéroïdes oraux pour prévenir l’aggravation de la crise.Parmi les stéroïdes inhalés disponibles au Canada, on compte AlvescoMD (ciclésonide), PulmicortMD (budésonide), FloVentMD (fluticasone), AsmanexMD (mométasone) et QVARMD (béclométhasone HFA). Selon le médicament, les stéroïdes inhalés sont disponibles sous forme d’aérosol (inhalateur doseur), d’inhalateurs à poudre sèche, notamment DiskusMD, TurbuhalersMD et TwisthalerMD, et aux fins d’utilisation en nébulisateurs. Pendant les saisons où votre enfant risque d’avoir des symptômes ou des crises d’asthme, il faut lui administrer les stéroïdes inhalés tous les jours, même s’il ne présente pas de symptômes d’asthme; il s’agit de prévenir ces épisodes. Certains médecins recommandent de doubler ou de tripler la dose de stéroïdes inhalés quand les symptômes de l’asthme ou le débit de pointe montrent des signes d’aggravation progressive. Or, les études n’ont pas montré que le fait de doubler la dose pendant les crises était efficace. Toutefois, des études réalisées chez des adultes révèlent que le fait de quadrupler la dose pendant les crises est efficace.

Il existe sur le marché canadien plusieurs inhalateurs combinant un stéroïde inhalé et un bêta-2 agoniste à action prolongée. Celui-ci peut aider à atténuer les symptômes d’asthme chez les personnes qui ont encore des symptômes malgré la bonne utilisation d'un stéroïde inhalé. Un des principaux avantages de l’inhalateur combinant un stéroïde inhalé et un bêta-2 agoniste à action prolongée, c’est qu’il est pratique pour les personnes qui ont besoin de ces deux médicaments. De plus, dans le cas des adolescents, l’inhalateur combinant les deux produits permet d’éviter l’utilisation du bêta-2 agoniste seulement (lequel fournit un soulagement assez rapide des symptômes) et de s’assurer, plutôt, que les adolescents reçoivent aussi le stéroïde inhalé, qui a un effet préventif anti-inflammatoire. FloVentMD (fluticasone), combiné à un bêta-2 agoniste à action prolongée, soit SereventMD (salmétérol), est offert en un seul inhalateur appelé AdvairMD. Au Canada, AdvairMD est homologué pour les personnes de quatre ans ou plus. Il est disponible sous forme d'inhalateur DiskusMD et d’inhalateur doseur. Pulmicort® (budésonide), combiné à un bêta-2 agoniste à action prolongée, soit OxezeMD (formotérol), est disponible en un seul inhalateur appelé SymbicortMD. Celui-ci est homologué au Canada pour les personnes de 12 ans ou plus et il est offert sous forme d’un TurbuhalerMD. AsmanexMD (mométasone), combiné à un bêta-2 agoniste à action prolongée, soit le formotérol, est offert en un seul inhalateur appelé ZenhaleMD. Ce produit est homologué au Canada pour les personnes de 12 ans ou plus et il est offert sous forme d’inhalateur doseur.


EFFETS SECONDAIRES

La plupart des enfants utilisant des stéroïdes inhalés ne présentent aucun effet secondaire.
  • Certaines personnes ont la bouche sèche ou une irritation de la gorge, ce qui est généralement mineur.
  • Les stéroïdes inhalés peuvent causer le muguet dans la bouche (petites plaques blanches causées par une infection de type levure). Dans ce cas, on traite généralement l’enfant à l’aide d’un antibiotique spécial anti-levure. On peut éviter le muguet en :
    • Se rinçant la bouche à l’eau (et idéalement en crachant l’eau) immédiatement après avoir utilisé un stéroïde inhalé ;
    • En utilisant un spacer (comme Aerochamber(MC) ou ACE(MC)) pour que les particules plus grosses du médicament libérées par l’inhalateur soient dirigées vers le spacer et non vers la bouche.
  • Il arrive très, très, très rarement que les stéroïdes inhalés causent l’enrouement de la voix. Si votre enfant a la voix enrouée sans raison (s’il n’a pas le rhume), vous devriez le signaler à votre médecin car cet enrouement pourrait être important.
  • Il est difficile de mesurer l’effet des stéroïdes inhalés sur la croissance, car l’asthme grave non maÎtrisé affecte la croissance.
    On doit suivre attentivement la croissance des enfants prenant des stéroïdes inhalés. Selon une étude récente, les stéroïdes inhalés peuvent causer un ralentissement momentané de la croissance. Comme les enfants qui ont l’asthme ont souvent une crise de croissance pendant la puberté, on ne sait pas si leur taille sera vraiment réduite à l’âge adulte. Certains enfants se développent même mieux quand ils prennent des stéroïdes inhalés, car leur asthme est mieux maîtrisé. Selon notre expérience, la plupart des enfants qui prennent des stéroïdes inhalés se développent de manière adéquate.
  • Les doses normales de stéroïdes inhalés pourraient modifier légèrement l’équilibre des hormones stéroïdiennes naturelles sécrétées par l’organisme. Ce changement ne semble toutefois pas avoir de conséquences cliniques.
  • De très fortes doses de stéroïdes inhalés (ou d’inhalateurs combinant un stéroïde inhalé et un bêta‑2 agoniste à action prolongée) peuvent nuire au fonctionnement des glandes surrénales. Celles-ci produisent des stéroïdes naturels, et elles en sécrètent davantage en périodes de stress, notamment pendant une infection ou après une chirurgie. Quand les glandes surrénales fonctionnent moins bien, on parle de suppression surrénalienne, dont les symptômes sont les suivants : fatigue, mal de ventre, sautes d’humeur, hypotension artérielle ou faible taux de glucose sanguin. Bon nombre d’enfants atteints de suppression surrénalienne attribuable aux stéroïdes, mais pas tous, affichent aussi un ralentissement de la croissance. Si vous craignez que votre enfant puisse être atteint de suppression surrénalienne, vous pouvez demander à votre médecin de lui faire subir une analyse sanguine. Cette analyse, qui consiste à mesurer les concentrations de cortisol sérique, doit se faire tôt le matin (avant 8 h 30). Il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Les enfants qui prennent de fortes doses de stéroïdes inhalés ou qui suivent un traitement prolongé (plus de deux semaines) aux stéroïdes oraux doivent subir cette analyse matinale une ou deux fois par année.
  • Les enfants qui souffrent d’asthme grave pourraient souvent être obligés de prendre des stéroïdes oraux. Or, en réduisant la gravité de l’asthme, les stéroïdes inhalés réduisent généralement le besoin de prendre des stéroïdes par voie orale. Des études ont montré que prendre un stéroïde inhalé tout au long de l’année avait une incidence moindre sur l’équilibre des hormones stéroïdiennes naturelles que recevoir quatre traitements par an de stéroïdes par voie orale (ou intraveineuse). Notez que si votre enfant prend un stéroïde inhalé et que votre médecin recommande un traitement de stéroïdes oraux pour maîtriser une crise d’asthme, votre enfant devrait prendre le stéroïde oral, car celui-ci pourrait prévenir une grave crise d’asthme. 
  • Des études laissent entendre que le risque de glaucome (accumulation de liquide causant une pression accrue dans l’œil) pourrait être plus élevé chez les personnes âgées qui prennent de fortes doses de stéroïdes inhalés pendant une longue période. Le glaucome est bien plus courant chez les personnes âgées mais extrêmement rare chez les enfants. Aucune étude jusqu’à présent n’a suggéré que les stéroïdes inhalés augmentaient le risque de glaucome chez les enfants, et on n’a pas noté ce problème chez les enfants de la région d’Ottawa qui ont pris des stéroïdes inhalés. Des études canadiennes ont démontré que les cataractes, qui peuvent résulter de la prise à long terme de stéroïdes par voie orale, ne semblent pas être causées par les stéroïdes inhalés pris à long terme. Bien évidemment, si vous soupçonnez que votre enfant présente un problème d’yeux ou une mauvaise vision (qu’il prenne ou non un stéroïde inhalé), vous devrez l’emmener chez un spécialiste des yeux et faire prendre sa pression intra-oculaire.

Les stéroïdes oraux

Les stéroïdes peuvent être donnés par la bouche ou, à l’hôpital, par injection (par voie intraveineuse ou musculaire). Les stéroïdes donnés ainsi réduisent beaucoup l’inflammation et sont efficaces pour maÎtriser les graves crises d’asthme. Les stéroïdes oraux sont généralement administrés pendant une période de trois à sept jours. Quand on les utilise pendant une semaine ou plus, on diminue généralement la dose graduellement sur un certain temps. Les stéroïdes oraux ont rarement d’effets secondaires quand on les donne pendant une période de trois à sept jours.

Chez personnes ayant un asthme très grave, on peut utiliser un stéroïde oral pendant plusieurs mois (ou même plus). Ceci devrait être fait sous la supervision étroite d’un médecin. Quand un stéroïde oral est utilisé pendant plusieurs mois (ou même plus), il est possible que surviennent un certain nombre d’effets secondaires graves.

Au Canada les stéroïdes oraux les plus couramment utilisés sont la Prednisone, PediaPred(MC) (prednisolone) et le Decadron(MC) (déxaméthasone).

EFFETS SECONDAIRES

  • Quand on les utilise pendant de courtes périodes (3 à 7 jours) les stéroïdes oraux peuvent causer des changements d’humeur, une augmentation de l’appétit et une augmentation du poids. Les effets secondaires graves sont peu courants.
  • Quand on les utilise pendant de longues périodes (pendant plusieurs mois ou plus), les stéroïdes oraux peuvent causer un ralentissement de la croissance, l’amincissement des os, des problèmes oculaires (yeux), de l’hypertension, une difficulté à gérer le stress (comme une chirurgie) appelée suppression surrénalienne, une diminution de la capacité de lutter contre les infections (surtout la varicelle) et une prise de poids. En raison de la possibilité de ce genre d’effets secondaires, les patients qui suivent un traitement à long terme aux stéroïdes oraux sont suivis de près par un médecin.

Médicaments préventifs non stéroïdiens

Les médicaments préventifs non stéroïdiens perturbent certaines cellules inflammatoires des poumons ou, encore, les substances chimiques que ces cellules libèrent. Cette action réduit l’inflammation des poumons, améliore la maîtrise de l’asthme et prévient les crises d’asthme. Au Canada, il y a un médicament préventif non stéroïdien sur le marché : le médicament anti-leucotriène appelé montélukast.


N.B. : Les médecins appellent parfois l’Aspirine(MC) et les médicaments de type Aspirine(MC) (comme le Motrin(MC)) des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (MANS). Les MANS sont différents des médicaments anti-inflammatoires anti-asthme non stéroïdiens présentés à ce site. Les MANS peuvent parfois aggraver l’asthme chez certaines personnes.

Le cromoglycate de sodium Le Cromoglycate de sodium est généralement donné sur une base régulière, à long terme, pour prévenir les crises d’asthme et améliorer la maÎtrise de cette maladie. Il donne de bons résultats chez beaucoup d’asthmatiques pas chez tous. Le cromoglycate de sodium commence à donner des résultats après un à trois mois. Cela veut dire que si votre enfant commence à prendre du cromoglycate de sodium et ne se sent pas mieux après un mois ou deux, vous ne devriez pas vous décourager. évidemment, si pendant cette période, l’état de votre enfant empire, vous devrez alerter votre médecin. Au Canada, le nom de commerce du cromoglycate de sodium est Intal(MC). Le cromoglycate de sodium est disponible sous forme d’aérosol (ou inhalateur doseur) comme Spinhaler(MC) et pour utilisation en nébulisateurs.

LES UTILISATIONS COURANTES DU CROMOGLYCATE DE SODIUM

  • Le cromoglycate de sodium est généralement utilisé comme médicament préventif, sur une base régulière à long terme.
  • Fait intéressant, on peut donner le cromoglycate de sodium environ 15 minutes avant les périodes d’exercice, pour prévenir l’asthme provoqué par l’exercice.

EFFETS SECONDAIRES

Le cromoglycate de sodium ne cause pratiquement jamais d’effets secondaires graves.
  • À l’occasion, le cromoglycate de sodium peut causer une irritation ou une sécheresse de la gorge. 

Le nédocromil de sodium

Le nédocromil de sodium est généralement donné sur une base régulière, à long terme, pour prévenir les crises d’asthme et améliorer la maîtrise de cette maladie. Elle donne de bons résultats chez de nombreux asthmatiques mais pas chez tous. Au Canada, le nédocromil de sodium est autorisé pour l’utilisation chez les enfants à partir de 12 ans. Pour agir, le nédocromil de sodium prend une à six semaines. Cela veut dire que si votre enfant commence à prendre du nédocromil de sodium et qu’il ne se sent pas mieux après une semaine ou deux vous ne devriez pas vous décourager. évidemment, si pendant cette période, l’état de votre enfant empire, vous devriez alerter votre médecin. Au Canada, le nom de commerce du nédocromil de sodium est le Tilade(MC). Le nédocromil de sodium est disponible sous forme d’inhalateur (ou inhalateur doseur).

LES UTILISATIONS COURANTES DU NÉDOCROMIL DE SODIUM

  • Le nédocromil de sodium est généralement utilisé comme médicament préventif, sur une base régulière, à long terme.
  • Fait intéressant, le nédocromil de sodium peut être donné 15 minutes avant de faire de l’exercice pour prévenir l’asthme provoqué par l’exercice.

EFFETS SECONDAIRES

Le nédocromil de sodium ne cause pratiquement jamais d’effets secondaires graves.
  • Certaines personnes n’aiment pas son goût.
  • Le nédocromil de sodium cause à l’occasion une irritation ou une sécheresse de la gorge.
  • Il cause parfois des maux de tête.
  • À l’occasion il provoque des nausées.

Les médicaments anti-leucotriènes

Les leucotriènes sont des substances chimiques libérées par les cellules inflammatoires des poumons qui jouent un rôle clé dans l’inflammation. Les médicaments anti-leucotriènes agissent en bloquant l’action de ces leucotriènes. Au Canada, un seul médicament de la sorte est offert sur le marché, soit SingulairMC (montélukast). En règle générale, on l’administre régulièrement et à long terme afin de prévenir les crises d’asthme et d’améliorer la maîtrise de l’asthme. Il semblerait toutefois qu’il puisse être utile de l’utiliser quand on a un rhume.  

Donnés seuls, les médicaments anti-leucotriènes réduisent de 30 à 50 % les symptômes de l’asthme, l’asthme causé par l’exercice et la fréquence des crises d’asthme. Ce traitement pourrait convenir aux patients présentant un asthme léger; cependant, dans le cas des patients ayant un asthme modéré ou grave (comme les patients dont les crises sont assez graves pour nécessiter une visite à un service des urgences ou une hospitalisation), il est préférable d’utiliser un stéroïde inhalé pour assurer une meilleure maîtrise de l’asthme.

Le médicament anti-leucotriène peut s’avérer particulièrement efficace si on le combine avec un stéroïde inhalé. En effet, le traitement combinant un médicament anti-leucotriène et un stéroïde inhalé peut mieux réussir à réduire les symptômes que l’utilisation du stéroïde inhalé seul, et il pourrait permettre au médecin de réduire la quantité de stéroïde inhalé prescrite à l’enfant. Chez l’enfant qui a besoin d’un stéroïde inhalé pour prévenir les crises d’asthme graves, trop diminuer la dose de stéroïde inhalé (ou arrêter de lui en donner) pourrait lui faire courir un risque d’avoir une crise grave. Si votre enfant prend un stéroïde inhalé et que le médecin ajoute un médicament anti-leucotriène, le stéroïde inhalé ne devrait pas être arrêté soudainement et la dose ne devrait pas être réduite sans l’avis du médecin.

Ce médicament se donne sous forme de pilules ou de granulés dont on peut saupoudrer de la compote de pommes, plutôt qu’avec un inhalateur, ce qui est pratique pour beaucoup de gens. Il lui faut environ de un à sept jours pour commencer à agir; son effet est maximal au bout de trois semaines. Autrement dit, si votre enfant commence à prendre du SingulairMC et qu’il ne se sent pas mieux après un jour ou deux, ne vous découragez pas. Cependant, si son état empire pendant cette période, vous devriez en aviser votre médecin. 

Au Canada, le Singulair(MC) est autorisé pour utilisation chez les enfants d’au moins 2 ans. On le donne en dose unique, au coucher.

Au Canada, l’Accolate(MC) est autorisé pour utilisation chez les enfants d’au moins 12 ans. On le donne deux fois par jour, chaque dose étant prise 1 heure avant ou 2 heures après les repas. L’Accolate(MC) pourrait présenter une interaction avec plusieurs médicaments, y compris l’érythromycine (un antibiotique courant), l’Aspirine(MC) (acide acétylsalycilique), la théophylline (autre médicament pour l’asthme donné par la bouche), le Seldane(MC) (ou terfenadine, un antihistaminique), l’Hismanal(MC) (ou astémizole, un antihistaminique), le Coumadin(MC) (ou warfarine, un fluidifiant sanguin), le Prepulside(MC) (ou cisapride, un médicament pour le reflux gastro-oeosphagien), le Dilantin(MC) (phénytoïne, un médicament pour les crises convulsives et pour l’épilepsie) et le Tegretol(MC) (ou carbamazépine, un médicament pour les crises convulsives et pour l’épilepsie). Parlez à votre médecin ou à votre pharmacien si votre enfant prend de l’Accolate(MC) et d’autres médicaments non nébulisés. 

LES UTILISATIONS COURANTES DES MéDICAMENTS ANTI-LEUCOTRIÈNES

  • Ces médicaments sont utilisés à titre préventif, régulièrement et à long terme.
  • Ces médicaments peuvent être utilisés seuls ou en combinaison avec un stéroïde inhalé.

EFFETS SECONDAIRES

  • En général, les effets secondaires sont très rares. Ces médicaments, à l’occasion, causent des maux de tête et d’estomac.
  • Dans certains cas, les enfants peuvent finir par avoir des problèmes de comportement, comme des sautes d’humeur, de l’irritabilité ou des cauchemars, et les adolescents peuvent devenir déprimés. Si votre enfant manifeste des symptômes de la sorte pendant qu’il prend du SingulairMC, vous devriez immédiatement demander à votre médecin d’arrêter la prise de ce médicament. Les symptômes disparaissent dès qu’on arrête de prendre ce médicament.
  • Dans de très rares cas, les patients finissent par avoir des problèmes de foie.
  • On se préoccupait avant des patients qui, dans de très rares cas, finissaient par avoir une maladie rare appelée syndrome de Churg Strauss. Ce syndrome se caractérise par une inflammation des vaisseaux sanguins, la présence d’ombres anormales aux radiographies pulmonaires et des problèmes cardiaques. Or, des données récentes portent à croire qu’il n’existe pas de lien entre les médicaments anti-leucotriènes et le syndrome de Churg Strauss

Le Ketotifen

Le Ketotifen est généralement donné sur une base régulière, à long terme, pour prévenir les crises d’asthme et améliorer la maîtrise de l’asthme. Le Ketotifen a aussi un certain effet anti-histaminique. Le Ketotifen est le seul médicament préventif non stéroïdien donné sous forme de pilule ou de sirop plutôt que par un inhalateur. Ceci peut être pratique, surtout pour les parents de jeunes enfants. Il donne des résultats chez de nombreux asthmatiques mais pas chez tous. Pour avoir un effet, le Ketotifen prend un à deux mois. Cela veut dire que si votre enfant commence à prendre du Ketotifen et qu’il ne se sent pas mieux après une semaine ou deux, vous ne devriez pas vous décourager. évidemment, si pendant cette période, l’état de votre enfant empire, vous devriez alerter votre médecin. Au Canada, le nom commercial du Ketotifen est le Zaditen(MC). Le Ketotifen est disponible sous forme de pilule et de sirop.

LES UTILISATIONS COURANTES DU KETOTIFEN

  • Le Ketotifen est utilisé comme médicament préventif, sur une base régulière, à long terme.

EFFETS SECONDAIRES

  • Le Ketotifen peut causer une augmentation du poids.
  • Certains enfants deviennent somnolents quand ils prennent du Ketotifen. Comme ceci peut se produire quand ils prennent des anti-histaminiques, certains enfants deviennent hyperactifs et non somnolents. Ces deux réactions sont généralement temporaires.
Impliquez-vous


Logo d'Alliance pour la santé des enfants 

Améliore l’accès à des soins de santé coordonnés, continus et de grande qualité pour les enfants, les adolescents et leurs familles.

Liens rapides

Programmes et info santé
magnifying glass

Letter aLetter bLetter cLetter eLetter fLetter g Letter hLetter iLetter jLetter kLetter lLetter mLetter nLetter oLetter pLetter qLetter rLetter sLetter t Letter uLetter vLetter wLetter xLetter yLetter z
 
Zoomed image Close