CHEO Logo
Decrease Text SizeIncrease Text SizeFacebookTwitterYoutubeInstagramLinkedIn

Banner
 
retour az

La dysplasie bronchopulmonaire

Utilisation des inhalateurs dans le traitement de la DBP

Spacer avec masque

image decoratif


Remarque : Au site Web pour la DBP de CHEO, on montre un AerochamberMC avec masque et vous trouverez ci-dessous des instructions pour son utilisation. Cela ne veut pas dire que CHEO préfère l’AerochamberMC aux autres spacers munis d’un masque. D’autres spacers avec masque pourraient être disponibles dans votre région. En général, la plupart des spacers ont une efficacité semblable.

Le spacer avec masque

L’AerochamberMC est un appareil qui permet d’administrer un médicament chez les jeunes enfants (généralement de moins de cinq ans) qui ne sont pas capables de coordonner leur respiration de manière suffisante pour utiliser uniquement un aérosol-doseur (ID). L’AerochamberMC est utilisé avec un ID. Il existe deux tailles d’AerochamberMC avec masque. L’AerochamberMC orange est utilisé pour les nourrissons de moins de six mois. L’AerochamberMC jaune est utilisée pour les enfants de six mois à quatre ans.

Instructions

  • Préparez l’ID en enlevant le bouchon, en remuant bien le contenant et en le plaçant en position verticale dans l’ouverture en caoutchouc de l’AerochamberMC.
  • Placez soigneusement le masque de l’AerochamberMC sur le visage de votre enfant, en scellant bien le nez et la bouche.
  • Pressez sur le contenant, en libérant une bouffée de médicament dans l’AerochamberMC.
  • Maintenez le masque en place jusqu’à ce que votre enfant ait pris au moins six inspirations. Avec l’AerochamberMC transparent, on peut voir la valve grise bouger à l’intérieur de l’appareil, ce qui vous aide à compter les inspirations.
  • Si votre enfant a besoin de plus d’une bouffée du médicament, attendez au moins 30 secondes, puis répétez les étapes 1 à 4. N’oubliez pas de bien agiter le contenant avant de donner une autre bouffée. Ne donnez pas plus d’une bouffée à la fois dans l’AerochamberMC.

 

Conseils

  • Même si votre enfant se débat quand on utilise cet appareil, efforcez-vous de persister, car la plupart des enfants s’y habituent éventuellement. Le médicament parvient dans les poumons de l’enfant même s’il pleure.
  • À environ quatre ou cinq ans, votre enfant devrait commencer à se servir d’un spacer avec embout, car ceci évitera la perte de médicament dans le nez.
  • Si votre enfant utilise des stéroïdes inhalés, demandez-lui de boire ou de se rincer la bouche à l’eau si possible après chaque utilisation. Ceci réduira le risque d’infection à la levure dans la bouche et la gorge.
  • L’AerochamberMC devrait être remplacé quand la petite valve grise en caoutchouc est craquelée, durcie ou recourbée en permanence, si son ouverture en caoutchouc est craquelée ou déchirée, ou encore si le masque est endommagé ou troué.
  • Pour éviter l’accumulation de poussière, conservez votre AerochamberMC dans son contenant de plastique quand vous ne l’utilisez pas.
  • Rincez l’AerochamberMC à l’eau tiède du robinet tous les deux ou trois jours, et nettoyez-le toutes les semaines avec un détersif léger. Laissez-le sécher complètement avant de l’utiliser à nouveau.
  • Rincez le réceptacle en plastique de l’ID régulièrement, à l’eau tiède du robinet. Enlevez le contenant en métal du réceptacle avant de le rincer. Laissez sécher complètement avant de replacer le contenant en métal.
  • Pour vérifier le niveau du médicament restant dans l’ID, enlevez le contenant en métal du réceptacle en plastique. En plaçant un doigt sur le dessus du contenant, secouez-le délicatement pour voir si du liquide bouge à l’intérieur. Quand on sent peu de mouvement de liquide, l’ID est presque vide.

Remarque : Certains fabricants ne recommandent pas cette méthode mais jugent qu’elle est sans danger.

SI, MALGRÉ TOUS VOS EFFORTS, LA DBP DE VOTRE ENFANT N’EST PAS BIEN MAÎTRISÉE OU S’AGGRAVE, VEUILLEZ OBTENIR IMMÉDIATEMENT DES SOINS MÉDICAUX.

Nébulisateurs et Compresseurs

image decoratif

Traitements à l’aérosol par nébulisateur

On donne un médicament inhalé par nébulisateur surtout aux enfants qui ne réagissent pas quand on leur administre un médicament inhalé par un moyen moins coûteux et plus portatif, comme un aérosol-doseur avec spacer. Si vous avez un nébulisateur et un autre inhalateur à la maison, puis que votre enfant réagit mieux à son médicament pour soulager les symptômes quand vous le lui administrez par nébulisateur, vous devriez alors utiliser cet appareil lorsque votre enfant fait une crise et que sa respiration devient sifflante, qu’il tousse et qu’il a de la difficulté à respirer. Remarque : Il existe de nombreux différents types de nébulisateurs sur le marché. Vous devriez vérifier dans votre manuel d’instructions ou demander à la compagnie ayant fabriqué votre nébulisateur les instructions exactes sur la méthode d’utilisation du nébulisateur et du compresseur.

Quelles sont les différentes parties d’un nébulisateur ?

Compresseur — un compresseur électrique d’air

Trousse de nébulisation — elle comprend :

  1. Un réservoir de médicament (tasse) qui contient le médicament et qui possède des conduits spéciaux pour vaporiser le médicament. Un bouchon s’attache au haut de la tasse et un tube est relié au fond de la tasse.
  2. Un bouchon est attaché au haut de la tasse.
  3. La tubulure relie le nébulisateur (tasse) au compresseur d’air.
  4. Un masque souple pour le visage est attaché au-dessus du bouchon. Les masques sont disponibles en tailles pour enfant et adulte. Le masque est tenu contre le visage de l’enfant, pour que le médicament vaporisé puisse être aspiré par l’enfant.
    OU

  5. L’embout est attaché au-dessus du bouchon. L’enfant place ses lèvres autour de l’embout à travers duquel il inspire. L’embout est préférable pour les enfants assez grands pour comprendre de quelle façon l’utiliser.
  6. Le médicament – une seringue pourrait s’avérer nécessaire pour mesurer le médicament (veillez à ce qu’un professionnel de la santé vous enseigne de quelle façon lire la dose de médicament sur la seringue). Une fois le médicament ouvert, il devrait être conservé au réfrigérateur et toute partie inutilisée du médicament devra être jetée après un mois. Certains médicaments peuvent être donnés en combinaison — vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien. Certains médicaments sont fournis en petits contenants prémélangés appelés ampoules ou nébules, ou encore en flacons à dose unique.

Comment utiliser un nébulisateur ?

  1. Lavez-vous les mains.
  2. Mesurez la quantité désirée de médicament, en prenant soin d’enlever toutes les bulles d’air, puis placez-la dans la tasse du nébulisateur. Mesurez et ajoutez de la solution saline au besoin.
    OU

  3. Si vous utilisez une nébule prémélangée, ouvrez le haut de la nébule et versez-en tout le contenu (ou la quantité recommandée par votre médecin) dans la tasse.
  4. Attachez le bouchon à la tasse du nébulisateur. Joignez-y le masque ou l’embout.
  5. Attachez un bout de la tubulure au fond de la tasse du nébulisateur.
  6. Reliez l’autre bout de la tubulure au connecteur de prise d’air du compresseur.
  7. Branchez le compresseur et mettez-le en marche.
  8. En tenant le nébulisateur en position verticale, placez le masque sur le visage de l’enfant. Si vous utilisez un embout, demandez à l’enfant de bien serrer ses lèvres autour de l’embout et de respirer normalement par la bouche.
  9. Une fois que le liquide est parti de la tasse et qu’il n’y a plus d’aérosol produit (généralement en 15 minutes, selon la quantité de médicament), enlevez le nébulisateur et fermez le compresseur.

Nettoyage

Après chaque traitement, démontez le nébulisateur. Rincez la tasse, le bouchon, l’embout ou le masque et la seringue. Laissez sécher complètement à l’air avant de réassembler le tout. Il n’est pas nécessaire de nettoyer la tubulure.

Une fois par jour, lavez la tasse du nébulisateur, le bouchon, l’embout ou le masque et la seringue dans de l’eau savonneuse tiède (détersif léger pour la vaisselle). Rincez bien et laissez sécher à l’air complètement.

Certains nébulisateurs peuvent être lavés au lave-vaisselle, mais renseignez-vous d’abord en lisant les instructions du fabricant ou en vous renseignant auprès de votre professionnel de la santé vous donnant des soins à domicile.

Souvenez-vous que, chez la plupart des enfants, la DBP est souvent aggravée par des infections des voies respiratoires supérieures ou par des « rhumes ». Il est donc essentiel de garder toutes vos fournitures propres.

Entretien du compresseur à la maison

Il est recommandé de débrancher le compresseur quand on ne l’utilise pas. Gardez-le dans un endroit sans poussière. La plupart des compresseurs sont munis d’un filtre d’entrée d’air qui se décolore quand il est bouché. Le filtre est facile à changer (vérifiez le mode d’emploi du compresseur). Si le compresseur devient chaud pendant l’utilisation ou si le traitement prend plus longtemps pour être nébulisé, le compresseur pourrait nécessiter un entretien. La plupart des compresseurs sont garantis pendant de trois à cinq ans par le fabricant. Renseignez-vous à ce sujet auprès de votre organisme de soins à domicile.

Quelques problèmes

Pas de production d’aérosol

  • Assurez-vous que la tubulure est bien branchée au nébulisateur et au compresseur.
  • Essayez un autre nébulisateur (ils sont parfois défectueux). Il peut arriver que ce soit un problème de compresseur, bien que cela arrive rarement.

La tubulure se débranche constamment

  • Assurez-vous qu’elle n’est pas entortillée.
  • Assurez-vous que le conduit d’air allant à la tasse du nébulisateur soit libre.
  • Changez la tubulure (elle s’use parfois aux endroits de branchement).

Conseils

Choisissez soigneusement le matériel que vous allez utiliser. Vous pourriez également vouloir le louer.

Vérifiez ce qui est couvert par votre assurance-santé complémentaire ou votre régime d’assurances-médicaments.

Si le médicament est réfrigéré, vous devriez le réchauffer à la température de la pièce avant de l’administrer, parce que l’air froid peut aggraver les symptômes de l’asthme, sauf si votre enfant fait du « croup » ou de l’asthme croupal (toux aboyante), car une vapeur froide peut alors aider à réduire l’enflure des voies respiratoires.

Certains médicaments peuvent être combinés dans la tasse du nébulisateur, ce qui élimine le besoin de solution saline et de traitements multiples. Adressez-vous à votre médecin ou votre pharmacien.

Si votre enfant reçoit un stéroïde inhalé, faites-lui rincer la bouche ou offrez-lui à boire après un traitement. Cela réduit le risque d’infection à la levure, un effet secondaire possible des stéroïdes inhalés. Si l’enfant utilise un masque, essuyez son visage, car cela réduit les risques de rash au visage.

Si vous utilisez une seringue pour mesurer le médicament, vous allez peut-être vouloir utiliser un marqueur indélébile, du vernis à ongles ou du ruban adhésif imperméable pour indiquer soigneusement le niveau de remplissage désiré sur la seringue. Vous devrez changer ces coordonnées si la dose de médicament de votre enfant change.

Conseils pour les voyages

Si vous allez à l’étranger, assurez-vous d’apporter un transformateur et une quantité adéquate de médicament pour l’asthme de votre enfant (dans leur emballage d’origine).

Si vous voyagez en voiture ou si vous allez camper, il existe des compresseurs que l’on peut brancher dans l’allume-cigarettes du véhicule. Ces compresseurs ne sont généralement pas aussi puissants que les unités électriques murales. Vérifiez avec votre vendeur — vous pourriez en louer un pour vos vacances.

Un grand nombre des médicaments à utiliser dans les nébulisateurs à domicile sont disponibles en ampoules à dose unique qui éliminent le besoin d’utiliser une solution saline et une seringue. Bien qu’elles soient plus coûteuses, elles sont faciles à utiliser et ne nécessitent pas de réfrigération. Elles sont donc pratiques pour le personnel soignant, les écoles, les camps et en voyage. Elles pourraient en fait être plus économiques pour les utilisations peu fréquentes, car on a moins besoin de jeter de médicaments.

Questions souvent posées

Q : Mon bébé pleure toujours pendant les traitements. Est-ce que cela lui fait mal ?

R : Non, un enfant qui pleure respire profondément. Continuez vos efforts et l’enfant s’habituera au traitement. Il pourrait être utile de permettre à l’enfant de jouer avec le masque entre les traitements pour qu’il puisse se familiariser avec l’équipement.

Q : Mon tout-petit s’endort toujours à la suite du traitement à l’aérosol. Y a-t-il un sédatif dans le médicament ?

A : Non. Les enfants se fatiguent souvent après le travail accru que représentent la respiration et les pleurs pendant le traitement. Le son rythmique du nébulisateur, combiné à une respiration plus facile, favorise son sommeil profond.

 

Impliquez-vous


Logo d'Alliance pour la santé des enfants 

Améliore l’accès à des soins de santé coordonnés, continus et de grande qualité pour les enfants, les adolescents et leurs familles.

Liens rapides

Programmes et info santé
magnifying glass

Letter aLetter bLetter cLetter eLetter fLetter g Letter hLetter iLetter jLetter kLetter lLetter mLetter nLetter oLetter pLetter qLetter rLetter sLetter t Letter uLetter vLetter wLetter xLetter yLetter z