CHEO Logo
Decrease Text SizeIncrease Text SizeFacebookTwitterYoutubeInstagramLinkedIn

Banner
 
retour az

La dysplasie bronchopulmonaire

Médicaments anti-inflammatoires (médicaments préventifs) contre la DBP

Cette partie donnera de l’information sur les médicaments préventifs utilisés dans les traitements de la DBP.

Remarque : Tous les médicaments ont un nom commercial et une appellation chimique (les produits génériques utilisent souvent l’appellation chimique). Sur ce site, l’appellation chimique des médicaments est fournie entre parenthèses.

Clause exonératoire : La liste de médicaments pour traiter la DBP n’est nullement exhaustive. Dans l’ensemble, une préférence a été accordée aux agents médicamenteux utilisés dans la région d’Ottawa (Canada).

Donnez-moi plus de renseignements sur les médicaments préventifs

Deux types de médicaments préventifs (ou anti-inflammatoires) sont utilisés dans le traitement de la DBP : les médicaments de type stéroïdien et les médicaments de type non stéroïdien.

Médicaments préventifs de type stéroïdien

Pourquoi utiliser des anti-inflammatoires de type stéroïdien ?

Les stéroïdes agissent directement sur les cellules inflammatoires causant l’inflammation dans les poumons. Les médicaments de type stéroïdien sont ceux actuellement sur le marché dont l’efficacité est la plus constante. Des études ont révélé que chez les bébés prématurés qui suivent une oxygénothérapie ou qui doivent subir une ventilation mécanique, l’inflammation pulmonaire débute au cours de la première semaine suivant leur naissance. Des études menées récemment ont démontré que l’utilisation de stéroïdes, administrés au cours des premières semaines de vie, peut réduire cette inflammation et souvent, même améliorer la fonction respiratoire.

Les médicaments stéroïdiens utilisés dans le traitement de la DBP diffèrent des stéroïdes anabolisants dont les athlètes ayant participé aux Jeux Olympiques, par exemple, ont fait un usage abusif.

Dès le début, au cours de la période de transition entre le SDR et la DBP, les stéroïdes sont habituellement administrés par injection ou en sirop. Administrés de cette façon, les stéroïdes doivent parfois être donnés de façon prolongée aux nourrissons plus gravement atteints de DBP. Administrés par injection ou par voie orale (par la bouche), ces remèdes liquides sont également utilisés pendant les périodes où l’enfant connaît des difficultés respiratoires plus marquées.

Chez certains nourrissons et enfants, les stéroïdes administrés à l’aide d’inhalateurs sont utilisés pour réduire de façon prolongée l’inflammation pulmonaire, de même que pour prévenir les crises de problèmes respiratoires.

Stéroïdes oraux

Les stéroïdes peuvent être administrés par voie orale, ou encore être injectés (« stéroïdes systémiques »). Ce sont les médicaments les plus puissants actuellement sur le marché pour réduire l’inflammation. Ils prennent généralement de 1 à 2 jours avant de faire effet. Ils risquent malheureusement de causer des effets secondaires plus graves. Les stéroïdes systémiques peuvent être administrés régulièrement, aux deux jours, ou pendant une brève période de temps (de 3 à 7 jours), plus particulièrement pendant les crises respiratoires. Lorsque ce genre de médicament est utilisé pendant une semaine ou plus, la dose est habituellement diminuée graduellement au cours d’une période de temps dont la durée peut varier.

Au Canada, les stéroïdes oraux les plus fréquemment prescrits comprennent la prednisone, le PediaPred® (prednisolone) et le Decadron® (dexaméthasone).

Effets secondaires

  • Utilisés à court terme (de 3 à 7 jours), les stéroïdes systémiques peuvent provoquer des fluctuations de l’humeur, augmenter l’appétit et faire engraisser. Les effets secondaires graves sont peu fréquents.
  • Utilisés de façon prolongée (pendant de nombreux mois ou plus longtemps), les stéroïdes systémiques peuvent ralentir la croissance et provoquer l’amincissement ou le ramollissement des os, causer des cataractes, de l’hypertension, de l’hyperglycémie, de la difficulté à composer avec les stress (tels que les interventions chirurgicales), provoquer des infections plus fréquentes (et plus graves), mener à un gain de poids inadéquat ou excessif et provoquer un risque d’épaississement des parois du cœur. Ces effets secondaires incitent les médecins à prescrire la dose minimale de stéroïde et pour la plus brève période de temps possible. Ils tentent en outre de remplacer les médicaments stéroïdes par d’autres médicaments anti-inflammatoires. De plus, un médecin suit étroitement les patients à qui on a prescrit un traitement à long terme à base de stéroïdes oraux en raison des risques qui y sont associés.

Stéroïdes inhalés

Les stéroïdes inhalés sont conçus pour aller directement là où l’organisme en a besoin (les poumons). Une très petite quantité du médicament se diffuse dans le reste du corps. Ceci permet aux stéroïdes inhalés d’agir très efficacement en tant que médicament préventif, tout en réduisant de façon marquée les effets secondaires habituellement rattachés aux médicaments de type stéroïde. Les stéroïdes inhalés réussissent particulièrement bien à atténuer les crises d’asthme et les symptômes de type asthmatique (respiration sifflante et toux causées par l’inflammation des voies respiratoires, sécrétion excessive de mucus et bronchospasmes).

Parce que les stéroïdes inhalés prennent habituellement de 1 à 6 semaines avant de commencer à fonctionner, ils sont généralement plus efficaces quand on les prend régulièrement. Cela signifie également que si votre enfant commence à prendre ce genre de médicament et que vous ne remarquez aucune amélioration après quelques semaines, vous ne devriez pas vous décourager. Par contre, si son état s’aggrave, vous devriez évidemment en aviser votre médecin. Parmi les stéroïdes inhalés actuellement disponibles au Canada, notons le Vanceril® (Beclomethasone), Pulmicort® (Budesonide), FloVent® (Fluticasone), et Azmacort®. Selon le médicament, les stéroïdes inhalés sont disponibles en pompe (aérosol-doseur), en plus de pouvoir être utilisés dans un dispositif de nébulisation.

Effets secondaires

La plupart des enfants qui prennent des stéroïdes inhalés ne ressentent aucun effet secondaire.

  • Quelques personnes signalent des symptômes mineurs de sécheresse de la bouche ou d’irritation de la gorge.
  • Les stéroïdes inhalés peuvent causer l’apparition de muguet (des petites plaques blanches causées par une infection aux levures). Lorsque cela se produit, le problème est habituellement traité avec un antibiotique anti-levure. Il est possible de prévenir le muguet en prenant les précautions suivantes :
    • après avoir utilisé l’inhalateur de stéroïdes, se rincer la boucher avec de l’eau (et, préférablement, la recracher);
    • utiliser un Spacer (espaceur) (comme AerochamberMC ou ACE®), de façon à ce que les plus grosses particules médicamenteuses diffusées par l’aérosol-doseur se retrouvent dans le Spacer plutôt que dans la bouche.
  • Dans de très rares occasions, les stéroïdes inhalés rendent la voix rauque. Si votre enfant en vient à développer une voix rauque sans raison valable (telle qu’un rhume), vous devriez alors en parler à votre médecin, car cet enrouement peut être important.
  • Les répercussions des stéroïdes inhalés sur la croissance sont controversées. La croissance des enfants qui en prennent devrait être suivie de près. D’après notre expérience, la croissance de la plupart de ces enfants se déroule normalement.
  • Les stéroïdes inhalés peuvent causer des changements mineurs dans l’équilibre des hormones stéroïdiennes naturelles sécrétées par l’organisme, mais cela ne semble habituellement pas entraîner de répercussions cliniques.

Il est à souligner que si votre enfant prend des stéroïdes inhalés et que votre médecin recommande qu’il prenne des stéroïdes oraux en vue de maîtriser ses problèmes respiratoires, vous devriez accepter qu’il les prenne, car cela pourrait empêcher que votre enfant ne soit victime d’une grave crise de problèmes respiratoires.

Médicaments préventifs non stéroïdiens

Les médicaments préventifs non stéroïdiens interfèrent avec certaines cellules inflammatoires des poumons ou avec les substances chimiques que ces cellules relâchent. Cela atténue l’inflammation pulmonaire, ce qui permet de mieux maîtriser l’asthme ainsi que de prévenir l’asthme et les crises de type asthmatique. Le cromoglycate sodique est le médicament préventif non stéroïdien le plus fréquemment utilisé au Canada dans le traitement de la DBP.

Remarque : Les médecins appellent parfois l’Aspirine® et les médicaments comme l’Aspirine® (tel que le Motrin®) des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ou AINS). Les AINS sont différents des anti-inflammatoires non stéroïdiens abordés sur ce site. Les AINS peuvent en fait aggraver l’état de certains asthmatiques.

Cromoglycate sodique

Le cromoglycate sodique est habituellement administré de façon régulière et prolongée en vue de réduire l’inflammation. Il prend de 1 à 3 mois avant de commencer à fonctionner. Cela signifie que si votre enfant commence à prendre ce genre de médicament et que vous ne remarquez aucune amélioration après un mois ou deux, vous ne devriez pas vous décourager. Par contre, si son état s’aggrave, vous devriez en aviser votre médecin. Au Canada, le cromoglycate sodique se vend sous l’appellation commerciale d’Intal®. Il est disponible en pompe (aérosol-doseur) et peut être utilisé avec un nébulisateur.

Utilisations courantes du cromoglycate sodique

  • Le cromoglycate sodique est habituellement utilisé comme médicament préventif et administré de façon régulière et prolongée.

Effets secondaires

Le cromoglycate sodique ne cause pratiquement jamais d’effets secondaires sérieux.

  • Le cromoglycate sodique cause parfois une irritation ou une sécheresse de la gorge.
Impliquez-vous


Logo d'Alliance pour la santé des enfants 

Améliore l’accès à des soins de santé coordonnés, continus et de grande qualité pour les enfants, les adolescents et leurs familles.

Liens rapides

Programmes et info santé
magnifying glass

Letter aLetter bLetter cLetter eLetter fLetter g Letter hLetter iLetter jLetter kLetter lLetter mLetter nLetter oLetter pLetter qLetter rLetter sLetter t Letter uLetter vLetter wLetter xLetter yLetter z