CHEO Logo
Decrease Text SizeIncrease Text SizeFacebookTwitterYoutubeInstagramLinkedIn

Banner

 

Nouvelles
11/6/2014
Allaitement : les médecins canadiens manquent de connaissances et de confiance

OTTAWA, Ontario, le 11 juin 2014 – Les résultats d’une recherche nationale visant à évaluer les connaissances, la confiance, les croyances et les attitudes des médecins canadiens en matière d’allaitement sont publiés aujourd’hui dans le Journal of Human Lactation.

« On sait que les attitudes et les recommandations des médecins ont un impact direct sur le choix de la durée de l’allaitement », explique la Dre Catherine Pound, professeure adjointe en pédiatrie, pédiatre au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) et auteure principale de l’étude. « Les organisations internationales œuvrant dans le secteur des soins de la santé n’hésitent pas à encourager l’allaitement. Pourtant, encore aujourd’hui, nous constatons qu’un vide existe là où les patientes ne l’attendent pas : chez les médecins. »

L’équipe de recherche a interrogé des pédiatres, des médecins de famille et des résidents en médecine de tout le pays. Dans le cadre de l’évaluation des connaissances, l’équipe a déterminé qu’une note globale de 70 % était acceptable, soit la note de passage des pédiatres pour leur examen de spécialité en pédiatrie du Collègue royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Les chercheurs ont constaté que les connaissances en matière d’allaitement des médecins canadiens laissaient à désirer; la note moyenne au questionnaire a été de moins de 70 %. L’équipe a relevé plusieurs lacunes dans les connaissances en matière d’allaitement, notamment au sujet des techniques d’allaitement appropriées et de la prise du sein, et un manque de recommandations sur la production de lait et les tire-lait.

Certains facteurs ont été associés positivement aux connaissances et à la confiance en matière d’allaitement, soit si le médecin est une femme âgée de 30 à 50 ans, traitant un fort pourcentage de patients de moins d’un an et ayant elle-même allaité.

« La plupart des médecins pourraient profiter d’une meilleure formation et d’un plus grand appui pour améliorer les soins prodigués aux bébés et aux mères », indique la Dre Pound. « Les mères doivent savoir que leur médecin n’a peut-être pas les compétences ou la confiance pour les aider à allaiter. Ne vous découragez pas – l’allaitement est simplement trop important – et, pour l’instant, cherchez du soutien et des renseignements ailleurs. »

Les médecins qui ont participé à la recherche ont été sélectionnés au hasard, mais les résidents se sont portés eux-mêmes volontaires. La différence entre les résultats des deux groupes laisse entendre que les connaissances en matière d’allaitement sont surtout acquises en clinique et grâce aux expériences de vie, plutôt que durant la résidence. Cela porte à croire que les programmes de résidence en médecine pédiatrique et familiale comportent des lacunes, que l’équipe de recherche tente maintenant de combler.

Impliquez-vous


Logo d'Alliance pour la santé des enfants 

Améliore l’accès à des soins de santé coordonnés, continus et de grande qualité pour les enfants, les adolescents et leurs familles.

Liens rapides

Programmes et info santé
magnifying glass

Letter aLetter bLetter cLetter eLetter fLetter g Letter hLetter iLetter jLetter kLetter lLetter mLetter nLetter oLetter pLetter qLetter rLetter sLetter t Letter uLetter vLetter wLetter xLetter yLetter z
 
Zoomed image Close