CHEO Logo
Decrease Text SizeIncrease Text SizeFacebookTwitterYoutubeInstagramLinkedIn

Banner
image decoratif

Peut-on utiliser des thérapies complémentaires (alternatives) pour traiter l’asthme ?

La thérapie traditionnelle pour l'asthme peut améliorer la maîtrise de l'asthme et prévenir les crises d'asthme potentiellement dangereuses chez pratiquement tous les enfants qui font de l'asthme. Bien que certaines familles puissent vouloir envisager des traitements de médecine douce, il faut souligner que ces traitements, quand on les utilise, doivent être ajoutés aux traitements conventionnels et non s'y substituer, pour éviter la possibilité d'une grave crise d'asthme.

Il a été démontré, dans le cadre d'un projet de recherche médicale bien fait, que la massothérapie (mouvements qui caressent ou pétrissent le visage, la tête, le cou et les épaules, les bras et les mains, les jambes, les pieds et le dos) pendant 20 minutes, enseignée par un ou une massothérapeute qualifiée peut réduire l'anxiété chez les enfants de 4 à 14 ans, améliorer le fonctionnement pulmonaire chez les enfants de 4 à 8 ans et, peut-être, améliorer le fonctionnement pulmonaire chez les enfants de 9 à 14 ans.

Une étude bien faite de la manipulation par un chiropraticien n'a pas indiqué d'avantages en combinaison avec une thérapie médicale conventionnelle chez les enfants ayant de l'asthme.

Certains remèdes par les plantes utilisés pour traiter l'asthme contiennent des substances étroitement reliés aux médicaments employés pour le traitement de l'asthme. Le thé contient de la caféine, qui est étroitement relié à la théophylline, un bronchodilatateur léger. Le ma huang (Ephedra) est relié aux bronchodilatateurs contenant un agoniste bêta-2. Cependant, comme les doses ne sont pas standardisées ou peuvent varier, leur utilisation ne procure pas d'avantages nets par rapport aux médicaments conventionnels.

On parle beaucoup d'autres traitements de médecine douce pour l'asthme. En général, ces traitements n'ont pas été attentivement évalués sur le plan de l'efficacité et leurs effets secondaires possibles sont souvent inconnus. Certaines de ces thérapies reposent sur des tests d'allergie non conventionnels. Les tests d'allergie conventionnels consistent souvent à appliquer sur la peau, après une piqûre d'aiguille, des extraits de substances qui causent souvent des allergies et, moins souvent, à injecter les substances au moyen d'une piqûre dans la peau. On a démontré que les résultats de ces tests sont étroitement associés aux anticorps contre ces substances qui causent l'allergie. On a démontré que les tests d'allergie non conventionnels utilisant une méthode électrique, magnétique ou autre, ne sont pas reliés aux anticorps et leur signification clinique n'a pas été démontrée. Si votre enfant fait faire des tests d'allergie par une personne qui n'est pas un allergiste qualifié, vous devriez demander si votre enfant subit un test conventionnel d'allergie ou un test non conventionnel.

Impliquez-vous


Logo d'Alliance pour la santé des enfants 

Améliore l’accès à des soins de santé coordonnés, continus et de grande qualité pour les enfants, les adolescents et leurs familles.

Liens rapides

Programmes et info santé
magnifying glass

Letter aLetter bLetter cLetter eLetter fLetter g Letter hLetter iLetter jLetter kLetter lLetter mLetter nLetter oLetter pLetter qLetter rLetter sLetter t Letter uLetter vLetter wLetter xLetter yLetter z
 
Zoomed image Close